Ressources

Partenariats et Accréditation

L'Université Paris-Dauphine est accréditée



Lean management : moins de bénéfices qu'attendus !

Septembre 2014.
Résumé d'article par Grégor Bouville.

Nous avons à comprendre quels étaient les effets de la lean production sur la santé au travail et sur la satisfaction au travail dans le contexte français. En effet, ce mode d’organisation du travail a connu un développement considérable en France et tend à s’implanter dans de nombreux secteurs d’activité (banque, assurance, hôpital, université…) bien que quelques chercheurs ont alerté la communauté scientifique sur les conséquences sociales de cette forme d’organisation du travail. Les chercheurs Womack, Jones et Roos (1990) à l’origine du concept de lean production ont toujours défendu que ce mode d’organisation du travail, pensé avant tout comme un moyen d’améliorer l’efficience organisationnelle, était aussi source d’amélioration des conditions de travail et de satisfaction au travail pour les salariés. Nous avons voulu tester cette affirmation au travers d’une étude quantitative sur la base d’un échantillon de 24 486 salariés.

 

Nous avons testé l’effet de pratiques organisationnelles liées à la lean production (polyvalence, standardisation des procédés, délégation de responsabilités, résolutions de problèmes imprévus, management de la qualité), individuellement et pris dans leur ensemble, sur la santé au travail et les attitudes au travail. Nos résultats montrent que ces pratiques organisationnelles, individuellement et prises dans leur ensemble, ont un effet négatif sur la santé au travail et les attitudes au travail (satisfaction au travail et intention de rester), à l’exception du management de la qualité qui a un effet positif sur la santé au travail.

 

Nos résultats sont intéressants car ils tendent à nuancer les affirmations des fondateurs de la lean production Womack, Jones et Roos (1990) sur les effets bénéfiques pour les salariés de cette forme d’organisation du travail. Ils alertent aussi les décideurs sur les conséquences sociales de ce mode d’organisation du travail qui tend à se généraliser et souligne les précautions à prendre au moment de son implantation. En effet, cette recherche montre que d’importantes délégations de responsabilités doivent être accompagnées par des formations adéquates. De même, les normes de qualité de type ISO 9001 doivent être soumises à la discussion des salariés car elles ne convergent pas forcément avec leur conception de la qualité.

 

Ce résumé est tiré de l’article de Gregor Bouville et David Alis, paru en 2014: Bouville, G. , Alis, D. (2014), 'The effects of lean organizational practices on employees’ attitudes and workers’ health: Evidence from France”, The International Journal of Human Resources Management, Vol. 25, n° 21, pp. 3016-3037 (Special Issue on ‘Lean Management’, Human Resource Management and Outcomes for Employees: International Perspectives

Contacts

Co-directeurs du certificat

Grégor BOUVILLE

Solange BRIET

Eric CAMPOY

   

Assistante de formation continue

Barbara BROUT

barbara.brout@dauphine.fr

01 44 05 43 97

Actualités

Démarrage de la formation

vendredi 17 mars 2017

Tarif

Le tarif de la formation est de : 5 500 € net de taxe